Éditos et analysesFrance Culture s’en prend à la “bourgeoisie riche” des “Aristochats” et provoque une polémique.

26 décembre 20190
https://www.educfrance.org/wp-content/uploads/2019/12/7f658109eb0519e5b6e70b3bc8e98f0c-marie-toulouse-disney-love.jpg

Une émission datant du 22 décembre estime que le célèbre dessin animé est “un des derniers à propager l’ancien modèle d’éducation des enfants”.

Une émission qui fait parler d’elle. Le 22 décembre dernier, France Culture recevait Eric Baratay, professeur d’histoire contemporaine et spécialiste de l’histoire des animaux, pour parler d’un célèbre dessin animé signé Walt Disney. « Les Aristochats ou la Dernière éducation à l’ancienne », du nom de l’émission, s’est ainsi intéressé à Duchesse et ses trois chatons, qui « reçoivent de leur mère une éducation à l’image du milieu où ils vivent, dans le Paris de la Belle Epoque : celui de la bourgeoisie riche ».

Pour la radio, « tous les codes de la bienséance sont respectés » dans le dessin animé. « Non seulement les codes sociaux, mais encore de genre : les petites chattes se pâment à l’idée du mariage et les petits chats sont bagarreurs sous l’œil bienveillant de leur mère », semble reprocher le « pitch » de l’émission, qui s’interroge : « Ce film de 1970 est-il un des derniers à propager l’ancien modèle d’éducation des enfants ? ».

Aurore Bergé critique « l’antropomorphisme appliqué aux personnages de dessins animés »

Il n’en fallait pas plus à Twitter pour s’enflammer. « Sans oublier l’ISF ! Enfoirés d’Aristochats », a ironisé le journaliste David Abiker, demandant, sur le même ton, « une analyse non binaire d’Adam et Eve, une petite déconstruction de Roméo et Juliette et pour la route une vision bourdivine des Galettes de Pont-Aven… j’ai hâte ».

Le philosophe Raphaël Enthoven a, lui aussi, tiqué à la lecture du résumé de l’émission… notamment pour la mini biographie de Walt Disney, où il est inscrit que le mythique producteur était « hétérosexuel »« ‘Hétérosexuel’ ? Vous êtes sûr ? Quelqu’un a-t-il vérifié l’info ? Ou est-ce que tout le monde s’en bran** ? », s’est-il interrogé.

Même la députée LREM Aurore Bergé a critiqué le ton de l’émission de France Culture. « L’antropomorphisme appliqué aux personnages de dessin animé me laisse songeuse », a-t-elle écrit. « Mais alors on peut aussi dire : Duchesse élève seule ses 3 enfants avec le goût de la musique et de la peinture, lesquels adoptent leur beau père O Malley, pourtant chat de gouttière », a-t-elle aussi proposé.


Source : valeursactuelles.com, paru le 26/12/2019. “France culture s’en prend à la “bourgeoisie riche” des “Aristochats” et provoque une polémique.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services